Yogitarienne, la boutique de Yoga et d'Alimentation Bio 100 % Française

0

Votre panier est vide

Quelle pierre pour atténuer la souffrance du deuil? 


C’est quoi la souffrance ?

Deuil et lithothérapie: ma définition, mon histoire et ce qui a marché pour moi.

Il y a la définition du dictionnaire : Fait de souffrir, état prolongé de douleur physique ou morale.

Et puis, il y a la définition personnelle que l’on en fait. Parce que la souffrance est relative. Sa définition varie en fonction de chaque individu. Parce que nous sommes tous différents, parce nous avons tous des passés différents, des expériences différentes, des caractères différents, une sensibilité différente. La même brûlure ne va pas faire mal de la même façon à deux personnes différentes. Nous sommes inégaux face à la souffrance ou la douleur.
Et c’est très bien comme ça. Si nous étions tous les mêmes la vie serait monotone et ennuyeuse. Et s’il n’y avait pas de souffrance, pourrions-nous apprécier de la même façon les instants de joie, de paix, de bonheur, de partage, de complicité, et d’amour ? mais est-il possible de vivre de tels instants quand à l’intérieur de nous, la souffrance prend toute la place ?

Ma définition de la souffrance n’est que mon avis, ce n’est pas LA vérité, c’est uniquement mon ressenti. C’est la définition que JE donne à la souffrance, et comme je l'ai écrit plus haut, chacun est libre de la penser, de la vivre et de la sentir différemment.

 

Souffrance ou douleur ?

Je place la souffrance au-delà de la douleur. Pour moi, elle est plus intense plus insidieuse. Et pour moi la souffrance est le plus souvent psychologique, émotionnelle. C’est au-delà du corps physique. C’est quand tout mon être n’est plus que miettes, comme brisé. Comme si chaque parcelle de mon corps était fourbu, que mon corps et mon esprit n’étaient plus capables de rien supporter. Tout est devenu TROP. La souffrance pour moi, c’est aussi quand la douleur physique est tellement puissante qu’elle touche le mental comme si elle m’achevait, ou quand la douleur émotionnelle est si forte qu’elle en devient physique, palpable. Comme si elle quittait le plan émotionnel pour arriver au plan physique, et réciproquement. 

Pour ma part, la première fois que j’ai réellement souffert (même si jusque-là ma vie n'a pas été un long fleuve tranquille, sans aucune embûche, loin de là) c’est quand mon père m’a appris la mort de mon grand frère. 

C’était il y a dix ans. Ce jour-là quelque chose s’est brisé en moi. Comme si tout perdait son sens. 7 jours plus tôt, je fêtais mes 27 ans ; 5 jours avant, ma grande-sœur se mariait après 25 ans de vie commune ; et sur le retour de la cérémonie, un couple a eu un accident de voiture, et l’homme est mort. Cette nouvelle a bouleversé mon frère qui était déjà très fragile. 4 jours plus tard il mettait fin à ses jours, 5 jours plus tard notre mère fêtait ses 62 ans. Cela ressemblait au scénario d’un très mauvais film, un remake raté de 4 Mariages et un enterrement.
Et je peux vous dire que cela va bien au delà de la douleur physique où j'ai pas mal d’expérience de ce côté là. On peut même dire que j’ai toujours mal quelque part (ma colonne vertébrale a tendance à faire un peu ce qu’elle veut, sans se soucier de mon accord! Et mes articulations me laissent rarement tranquille). Et quand je n’ai pas mal, je le remarque et je profite de chaque instant de répit. Là, j'ai été transcendée par la souffrance.

Souffrance que faire ?

Pour ma part, j’ai ressenti le besoin d’en parler, mais peu de personnes sont à l’aise avec le sujet de la mort, du deuil. Et dans l’année qui a suivi, j’avais quitté mon mec, quitté mon job, adopté un chat et entamé une formation de cuisinière qui allait changer ma vie. J’ai pris conscience que la vie pouvait s’arrêter ou s’écrouler d’un seul coup. Et paradoxalement c’est aussi grâce à ce deuil que j’ai compris combien la vie était précieuse, et combien je l’aimais.

Différentes méthodes peuvent fonctionner. Et rien ne nous empêche de cumuler les méthodes, pour multiplier nos chances d'aller mieux! 

Perso, les minéraux, ces cadeaux de la Nature ont été salvateurs. 

Il existe de très nombreuses pierres précieuses ou semi-précieuses qui permettent d’apaiser la souffrance et de réguler les émotions grâce aux vibrations énergétiques qu’elles émettent. À chaque souffrance, sa pierre d’apaisement. Il y a des vertus que l’on retrouve chez plusieurs pierres, c’est là qu’il est important de regarder les autres vertus de ces pierres, afin d’affiner son choix, pour que la pierre choisie réponde au mieux à nos besoins du moment. L’agate noire m’a beaucoup aidée. On l’appelle aussi l’Onyx. Noire, comme la couleur du deuil. C’est comme si elle réussissait à absorber mon mal, toutes ces énergies basses qui lui étaient liées.

Quelle pierre pour atténuer la souffrance du deuil?
La souffrance due à un deuil (et là encore, j’ai eu ma part) est toute particulière, et je pense qu’il ne faut pas tenter de comparer sa souffrance à celle de quelqu’un d’autre. Tout est une question de point de vue, de paradigme. La mort de mon frère a été vécue totalement différemment par sa fille, ma mère, mon père, son père (nous n’avons pas la même papa), ma sœur ou mon petit frère. Parce que les relations que nous entretenions étaient différentes. Et que nos vies à ce moment-là, n’étaient pas les mêmes, parce nous sommes des personnes différentes.

L’Améthyste, m'a également été d’une aide précieuse. D’une grande puissance elle m’a permis d’apaiser la souffrance de l'absence. Mais vous pouvez tout aussi bien regarder du coté de

À vous d’adapter votre choix à votre personnalité, et surtout suivez votre instinct.

Quelle pierre pour atténuer la souffrance du deuil?

Je partage avec vous ce qui a marché pour moi, comment j’ai réussi à faire mon deuil, et à continuer à vivre malgré la souffrance et la perte, malgré l’absence. Et cela ne marchera pas forcément pour vous, mais peut-être cela vous aidera t-il à surmonter la souffrance. Sachez tout de même que vous avez le droit de prendre le temps qu’il vous faut pour gérer cela. Que c’est à vous seul de décider quand vous allez mieux. À vous seul de décider si vous avez de nouveau envie de sourire.

Moi, j’ai donné une date limite à mon deuil. Oui je sais, ça paraît bizarre, mais c’est ma technique, je n’y ai pas tellement réfléchi, je ne l’ai pas intellectualisé, c’est juste comme cela que je l’ai senti. Le drame s’est passé début novembre, et je devais traverser l’atlantique à la fin du mois de juin suivant pour un mariage important. Nous avions planifié des vacances là-bas pour profiter encore plus des environs, et je me suis mis un point d’honneur : rien ne m’empêchera de profiter de ce voyage.

Alors j’ai décidé qu’à mon départ, je devais être remise du décès de mon frère. J’avais 27 ans, la vie devant moi, tout était possible.Tout est possible. Jusque-là j’ai fait bonne figure dans les petits jobs que j’ai trouvés, où personne ne savait que je venais de perdre mon frère. Je ne voulais pas que mon travail en pâtisse. Étant dans le service en restauration, j’étais face aux clients, et dès que je passais la porte du restaurant mon sourire venait s’accrocher à mes lèvres. Ce sourire ne se montrait que pendant mes heures de travail, pendant les trajets en transports en commun d’Île de France, ou chez moi, j’étais d’humeur massacrante, et je pleurais, beaucoup. J’ai pleuré autant que j’en avais besoin. Dans les bras d’une personne à l’écoute ou la tête dans l’oreiller à hurler ma souffrance.

Et puis je suis partie loin, dans de nouvelles contrées, j’y ai passé de supers vacances (clairement imparfaites, mais c’est une autre histoire!) et je suis rentrée transformée, comme ressuscitée. Aujourd’hui 10 ans plus tard, je peux parler de mon frère et de sa mort sans pleurer, sans me mettre dans tous mes états. Mon frère me manque toujours, la souffrance est toujours là, mais j’ai appris à vivre avec et à ne lui laisser qu’une petite place bien définie dans mon cœur qui a cicatrisé. Mon cœur est maintenant rempli d’amour pour lui, et je me remémore avec plaisir les bons souvenirs passés en sa compagnie.

Je ne suis pas en train de vous dire que je parviens à chaque seconde de ma vie à être dans l’amour et la gratitude. Moi aussi je m’agace, je m’énerve, je peste. Mais la méditation m’aide beaucoup à gérer toutes mes émotions. Et je peux clairement vous dire que si je me sens aussi bien dans ma peau aujourd’hui malgré mes défauts (j’en ai un paquet!) et les épreuves, c’est non seulement grâce à moi, mais aussi grâce à toute l’aide que j’ai acceptée de recevoir. D’ailleurs, je remercie de tout mon cœur toutes les personnes qui m’ont soutenue dans cette épreuve.

Quelle pierre pour atténuer la souffrance du deuil?

Aujourd'hui, je soutiens avec tout mon amour et toute ma force, les personnes qui me sont chères et qui traversent cette épreuve. Elles savent qu'avec moi, parler de la mort n'est pas un tabou, qu'elles ne seront pas obligées de se retenir, ou d'amoindrir leur peine, de faire "bonne figure". Je suis là, je les écoute.

Même si parfois la vie nous heurte, qu’elle nous met à l’épreuve, pour ma part je m’accroche à chaque instant de plaisir, de joie et de bonheur, que ce soit un fou rire avec quelqu’un qu’on aime, un sourire échangé avec un inconnu (et un sourire se voit jusque dans vos yeux alors malgré le port du masque ne cessez jamais de sourire!), une jolie fleur dans un parc, un ciel bleu parsemé de nuages, la caresse du vent dans mes cheveux, les cercles formés par les gouttes de pluie sur une étendue d’eau, l’odeur du pain chaud en passant devant une boulangerie. La beauté et la joie sont toujours à portée de main, peu importe la souffrance que l’on endure, même si c’est très difficile parfois de s’en rappeler, que l’on se sent seul, isolé, mal, tellement mal… N’oublions jamais de nous extasier devant la beauté de ce qui nous entoure au lieu de s’attarder sur ce qui ne tourne pas rond dans ce monde. Cela fait du bien au cœur, au corps et à l’âme.

Namaste

 



Voir l'article entier

Salutation au soleil à quoi ça sert ?
Salutation au soleil à quoi ça sert ?

Pourquoi pratiquer le yoga sur un tapis de yoga?
Pourquoi pratiquer le yoga sur un tapis de yoga?

Yoga Nidra c'est quoi ?
Yoga Nidra c'est quoi ?